St-Exupéry


Publié le vendredi 26 janvier 2018


En 1935, Antoine de St-Exupréy est dépêché à Moscou par le quotidien Paris-Soir pour une série de reportages sur la société russe. Dans ses articles, St-Exupéry relate, entre autres, sa rencontre avec un magistrat russe qui lui fait valoir que les tribunaux soviétiques ont pour mission de réformer les condamnés. St-Exupéry lui offre cette réflexion sur la société française :

« On dit chez nous d’un condamné qu’il paie sa dette. Et chaque année d’expiation solde un compte invisible. Ce compte peut même être insolvable. On refuse le droit à ce condamné de redevenir homme. Et le bagnard de cinquante ans paie encore pour le garçon de vingt ans qui a tué un jour de colère. »

« Moscou tout entière a célébré la fête de la révolution. »

Antoine de St-Exupéry, article paru le 3 mai 1935, Paris-Soir.